mardi 3 mai 2016

Développer son réseau: rappel de quelques règles.

Développer son réseau - article


Rappel de quelques règles de la démarche réseau.

Rappelons-nous quelques unes des règles de base de la démarche réseau.

Mettons-nous un instant à la place non pas de la personne en recherche d'opportunité, mais du professionnel sollicité :




1. Au commencement, un appel...

Une personne vous contacte de la part d'un collègue très proche, pour vous demander un conseil dans votre domaine de compétences. Comment réagissez-vous ? De la même manière qu'une grande partie des professionnels que vous pourriez contacter de la même façon : vous seriez certainement flatté(e). C'est un fait : c'est dans votre nature et dans celle de vos semblables !

Cependant cette réaction positive est suscitée par  :

Un premier point : la recommandation.

La personne vous a précisé avant tout, qu'elle appelait de la part de votre collègue. Que se passe-t-il dans votre tête (inconsciemment ou pas) : vous allez rendre service à cette personne, et quelque part à votre collègue qui a placé sa crédibilité en vous. Ne pas répondre à cette demande constituerait également un refus envers votre collègue. Par ailleurs, si votre collègue est en contact avec cette personne, il s'agit certainement de quelqu'un de sérieux. Cela s'appelle une recommandation.


Si la personne vous avez appelé sans recommandation, vous vous seriez certainement dit, que vous n'avez pas le temps de répondre à tous les inconnus qui vous contactent.

Développer son réseau, c'est trouver les liens entre les personnes, obtenir des recommandations. Pour parvenir à un rendez-vous avec un interlocuteur, il faut parfois passer par plusieurs intermédiaires. Sans recommandation, vous êtes un inconnu. Avec une recommandation, vous ne l'êtes plus tout à fait.


- Un deuxième point : une demande à votre portée.

Précisons que vous dirigez une équipe dans votre entreprise qui n'embauche pas faute de budget, ce qui d'ailleurs est un sujet sensible pour vous, car au quotidien vous faites face au mécontentement de votre équipe en sous-effectif.

Cette personne vous a demandé un conseil, qu'en serait-il si elle vous avez demandé un poste ? Après le plaisir que vous auriez ressenti d'être contacté(e) par recommandation, vous ne pourriez qu'impuissant(e) lui donner un constat : « nous ne recrutons pas ». Qu'en résulte-t-il : rien, si ce n'est chez vous le sentiment peu agréable de ne pas être en capacité d'aider.

C'est le deuxième point important: évitez une demande, si elle n'est pas à la portée de votre interlocuteur. En d'autres termes, lorsque vous menez une démarche réseau, vous ne demanderez jamais un poste (vous n'êtes pas dans une démarche de candidature spontanée), votre objectif est de créer du lien. Votre interlocuteur n'est pas né de la "dernière pluie", s'il a une opportunité et que vous obtenez sa confiance, celui-ci trouvera l'occasion de vous en parler. Il faut donc que vous trouviez un autre sujet pour prendre contact.


2. Un rendez-vous

Vous acceptez finalement d'accorder à cette personne une courte entrevue. Vous rendez ainsi service à votre collègue, et finalement vous vous dites qu'elle pourrait très bien être un(e) candidat(e) potentiel(le), si votre entreprise recrutez demain. Pourquoi pas donc.

Suite à ce rendez-vous, vous avez trouvé l'échange très agréable et avez pu apporter votre expertise, en particulier car cette personne vous a posé beaucoup de questions et a montré un réel intérêt envers vous.

A nouveau une règle importante du réseau, qu'a bien appliqué cette personne : elle a montré un réel intérêt pour son interlocuteur, et vous a fait parler !

Dans le réseau, il n'y pas de rapport unilatéral entre les personnes, on reçoit lorsqu'on donne soi-même. Vous pensez n'avoir rien à donner ? Donner peut prendre plusieurs formes : donner de l'intérêt aux autres est déjà un excellent début. Intéressez-vous sans retenue à vos interlocuteurs ! C'est à ce moment-là et seulement, qu'ils en feront peut-être de même. Cet intérêt que vous porterez doit devenir un véritable réflexe à chaque occasion de contact. Faites parler vos interlocuteurs d'eux-mêmes à chaque occasion.


3. Un mail

Reprenons votre rôle de professionnel : vous avez conseillé à la personne en fin d'entrevue, de rentrer en contact avec une autre entreprise que vous connaissez bien, et qui recrute. Vous lui avez demandé d'appeler tel contact de votre part.

Que se passe-t-il si vous n'avez pas de retour ? Vous aurez l'impression d'avoir été trompé(e), vous avez donné du temps en rendez-vous, et vous êtes porté(e) garant(e) d'une recommandation dont vous ne connaîtrez pas la finalité.

Maintenant, cette personne vous tient au courant : « merci, grâce à vous j'ai pu obtenir un entretien... ». Vous ressentez alors un sentiment agréable d'avoir effectué une bonne action (qui vous valorise d'ailleurs auprès de votre collègue).

C'est ici un point très important de la démarche réseau : tenir au courant systématiquement vos interlocuteurs, suite à chacun de vos contacts. Par ailleurs, une personne qui a décidé un jour de vous aider, est généralement prête à renouveler ses services. C'est dans la nature humaine de vouloir rationaliser ses décisions et prises de position, et de continuer dans le même sens.


4. Tenir à chaud vos contacts

Pendant votre entrevue, cette personne vous a parlé d'une actualité sur Internet très intéressante, dont elle vous a promis de vous envoyer le lien. Ce qu'elle fait et en profite pour vous tenir informé(e), qu'elle n'a pas été retenue suite à son entretien.

Vous avez eu de votre côté l'autorisation de recruter pour votre équipe, et êtes en charge de trouver rapidement des candidats. Ce mail tombe à pic, puisqu'il vous remémore cette personne qui vous avez été recommandée, intéressante car elle avait des questions pertinentes à vous poser, et très professionnelle car elle vous a tenu au courant de ses avancées. Vous vous dites qu'il serait peut-être bien de la rencontrer à nouveau pour votre besoin.

La personne s'est créé une nouvelle occasion de contact, en vous proposant la lecture d'une actualité. Ainsi, elle s'assure de rester dans votre mémoire. C'est un dernier point important de la démarche réseau, il faut réfléchir systématiquement à l'étape suivante, qu'elle peut être l'occasion de reprendre contact, dans le but de rester dans les mémoires et de conserver les liens établis ?


En résumé, reprenons cette histoire en 6 points, mais cette fois-ci du côté de la personne en recherche d'opportunité :

  • J'ai contacté mon interlocuteur par recommandation.
  • J'ai demandé des conseils, ce qui est de manière certaine à la portée de mon interlocuteur et le valorise.
  • Je me suis intéressé(e) véritablement à mon interlocuteur. Ce qui m'a permis de donner avant de recevoir. (Dans mon cas, j'ai reçu un contact auprès d'une autre entreprise qui recrutait).
  • Je l'ai tenu au courant de mes avancées. Ce qui a permis à mon interlocuteur de juger de mon professionnalisme, et a été pour moi une nouvelle occasion de contact.
  • J'ai trouvé une autre occasion en proposant l'envoi ultérieur d'une actualité. Ainsi, je me suis assuré(e) en multipliant ces occasions d'échange, de rester dans la mémoire de mon interlocuteur.
  • Je me suis au final présenté(e) comme le/ la candidat(e) au bon endroit, au bon moment. J'ai du certes multiplier ce type de démarches auprès d'autres interlocuteurs pour me rendre visible, mais cette fois cela a été payant.