lundi 14 novembre 2016

Quelques principes de rédaction du CV

Playlist vidéo : "Rédiger un cv" (le résumé)




  1. Le rôle du CV n'est pas simplement de générer des contacts, mais déjà de préparer vos entretiens, car son contenu oriente en quelque sorte déjà les futures questions que vous aurez en entretien.

  2. Un des principes-clés : faciliter l'accès au lecteur, aux informations qui répondent directement à son besoin.

  3. L'accroche est le premier élément de rédaction qui répond parfaitement à ce principe.

  4. Toute originalité dans la forme doit être réfléchie, plus elle s'écarte des habitudes de lecture des recruteurs, plus elle risque de freiner l'accès à l'information.

  5. Mettre en valeur des informations sur le fond qui répondent au besoin est quelque chose de subtile, pouvant s'appuyer sur différents points (autre que l'utilisation excessive d'effets de style, qui n'est souvent pas une bonne option).

  6. Premier de ces points : la place et l'ordre d'arrivée des informations.

  7. Deuxièmement : le développement des informations les plus en lien avec le besoin du recruteur. Développer une expérience plus qu'une autre la fait d'ailleurs ressortir visuellement du CV. 

  8. Troisièmement : la qualité du contenu et la profondeur de l'information sur la partie que vous souhaitez valoriser, en amenant par exemple des éléments concrets (tels faits, réalisations, résultats, chiffres, etc).

  9. Le choix des mots n'est pas anodin. Une même tâche peut être présentée différemment en fonction des compétences qu'on veut valoriser. Il s'agit notamment d'utiliser le champ lexical associé à cette compétence.

  10. Chaque rubrique a une raison d'être. Le souci du détail doit vous suivre jusqu'à la fin du CV (notamment dans les rubriques dites "complémentaires").

  11. La rubrique "Centres d'intérêt" valorise par exemple votre équilibre personnel en dehors de la sphère du travail, votre curiosité personnelle, etc. "Lecture, cinéma, sport" n'est pas suffisant. Quelques précisions apportent de la valeur à cette rubrique : quel genre littéraire, quel genre cinématographique, quelle activité sportive, à quelle fréquence ? 

A consulter :

Articles :

CV - Le rôle du CV
CV - mettre en valeur les informations 
CV - réponse directe au besoin du recruteur
Quelques rappels sur l'accroche

Vidéo :

Verbaliser son CV

Page :

Une première lecture (gratuite) de votre CV

CV - mettre en valeur les informations

Rubrique : "expérience professionnelle"


Rédiger un CV
La mise en valeur des informations importantes dans votre CV, celles qui répondent au besoin du recruteur ne doit pas freiner la lecture de votre interlocuteur. Le recruteur doit rester libre de sa lecture.


Dans ce but, les effets de style trop présents (gras, italique, sur et sous-lignage), les majuscules sur des phrases ou des blocs entiers, l'utilisation d'encadrés, pour mettre en valeur certaines informations plus que d'autres, ne sont généralement pas une bonne option. Le recruteur ne doit pas avoir l'impression qu'on force son attention. Par ailleurs l'utilisation de ces effets en excès peut laisser penser qu'ils comblent un manque dans votre CV (c'est d'ailleurs souvent le cas).

Exemple :

"
  Chargé de clientèle - société A
  -Réception d'appels.
  -Proposition de produits adaptés aux besoins de la clientèle.
  -Gestion des réclamations.

  SECRETAIRE- SOCIETE B
  -Accueil et orientation des visiteurs
  -Traitement du courrier
  -Gestion des agendas
  -Préparation des réunions de travail

  Hôte de caisse - société C
  -Accueil de la clientèle
  -Encaissement
  -Assurer le réassort des produits en rayon
"

La mise en valeur se veut donc plus subtile et peut pour commencer se faire sur ces quelques principes de rédaction :

1. La place de l'information : l'ordre d'arrivée par exemple au niveau des tâches sur chaque expérience.
  
Secrétaire - Société B
  -Accueil et orientation des visiteurs.      
  -Traitement du courrier
  -Gestion des agendas
  -Préparation des réunions de travail

Secrétaire - Société B
  -Traitement du courrier
  -Gestion des agendas
  -Préparation des réunions de travail
   -Accueil et orientation des visiteurs.      

Dans le premier exemple l'"accueil et l'orientation des visiteurs" est mise en avant.

2. Le développement de l'information : donner plus de détails sur une expérience, la valorise par rapport aux autres.

Exemple :

"
  Chargé de clientèle - société A
  -Réception d'appels.
  -Proposition de produits adaptés aux besoins de la clientèle.
  -Gestion des réclamations.

  Secrétaire - société B
  -Accueil et orientation des visiteurs.
   -Traitement des demandes et prises de rendez-vous.
  -Réception du courrier (tri et distribution) et des e-mails.
  -Gestion des agendas du directeur et des managers d'équipe.
   -Préparation de leurs différents déplacements.
  -Organisation des réunions de travail
   -Rédaction des comptes-rendus.

  Hôte de caisse - société C
  -Accueil de la clientèle
  -Encaissement
  -Assurer le réassort des produits en rayon
"

3. La profondeur / précision de l'information : fournie sur une expérience.

Que signifie profondeur de l'information ? Le premier niveau d'information sur une tâche consiste à la nommer sans plus de précision. Exemple : "accueil des visiteurs". Reprenant cet exemple, apporter de la profondeur à cette information serait par exemple :

- D'apporter une précision sur le contexte : quels types de visiteurs (clients, prospects, fournisseurs, ...)?

- De donner une information quantitative : quel flux moyen de visites ?

- De mettre en avant une compétence particulière : accueil d'interlocuteurs anglophones.

- De préciser le bénéfice que l'entreprise a tiré de votre action : comme par exemple en termes de fidélisation, d'image, etc.


A consulter également :
Une première lecture (gratuite) de votre CV

jeudi 10 novembre 2016

Le CV, réponse directe au besoin du recruteur

Un accès rapide aux informations qui répondent directement au besoin du recruteur


Parmi les principes de rédaction du CV, celui-ci est capital.

Ce principe peut également être formulé comme ceci : moins le recruteur met de temps à la lecture de votre CV à déduire qu'il répond à ses besoins, plus votre candidature gagne en impact.

Voici quelques uns des critères à considérer pour répondre rapidement au besoin de votre lecteur :

  1.  La place de l'information : l'ordre d'arrivée d'un élément dans votre CV lui donne de la valeur. 

    L'exemple classique se trouvant dans le descriptif d'une expérience  : les premières tâches listées sont censées être en quelque sorte les plus représentatives de cette expérience. Autrement dit lorsque vous décrivez une expérience, listez les tâches les plus importantes en lien avec le besoin du recruteur, en premières positions. La limite de ce critère : celui-ci ne doit pas vous amener à des fantaisies en termes de présentation (place inhabituelle des rubriques, présentation des expériences ne respectant pas l'ordre habituel ante-chronologique, etc.)

  2. De ce critère se déduit l'importance de l'accroche, titre de votre CV, dont le rôle est de mettre en valeur en premier position, votre offre de service. Celle-ci gagne à être présentée sous forme de mots-clés. Elle présente les informations à retenir de votre profil (qui répondent au besoin du recruteur), le plus souvent constituée de plusieurs de ces éléments, le tout en 4-5 lignes maximum : intitulé de métier, nombre d'années d'expérience, formation, spécialité, compétences techniques, linguistiques, informatiques, qualificatifs sur votre personnalité, indication sur votre disponibilité immédiate, etc.
  3. Une forme générale ne freinant pas la lecture et l'accès au fond : le CV a ses structures classiques, rien ne vous empêche de vous en écarter, à l'exception des habitudes de lecture des recruteurs. L'originalité dans le graphisme ou dans la structure n'est permise que si elle poursuit l'objectif de mettre en valeur et de rendre plus lisible le fond, le contenu de votre CV.
  4. L'utilisation du champ lexical et du vocabulaire appropriés : dit autrement, plus vous parlerez la même langue que le recruteur, plus l'information empruntera les mots de votre interlocuteur, plus elle sera directe pour lui.
  5. L'effort d'interprétation/ de traduction : des tâches que vous avez réalisées dans votre parcours mettent implicitement en valeur le développement de plusieurs compétences.
    Exemple : formation d'un groupe = compétence pédagogique ou encore capacité relationnelle. Si la tâche est listée sans plus de précision : "Formation d'une équipe", vous laissez alors le soin au recruteur d'en déduire les compétences que vous avez pu développer à travers. L'ajout cependant de précisions, de détails sur cette tâche peut rendre plus explicite (plus facilement accessible) l'une ou l'autre des compétences associées que vous souhaitez mettre en valeur.

A consulter également : 

vidéo : "Verbaliser son CV"

Le rôle du CV

Le CV prépare l'entretien



Le CV n'a pas simplement pour rôle de générer un contact, mais déjà de préparer votre réussite lors de votre future entrevue.

En particulier car le contenu même du CV oriente déjà les questions du recruteur.
Ainsi :

Plus le descriptif de vos expériences est général et vague, plus le recruteur vous fera probablement dans un premier temps, préciser ce contenu grâce notamment à des questions ouvertes, pour ensuite en venir à des questions plus précises sur certains points. 

L'apport d'éléments précis et concrets sur certaines parties du contenu de vos expériences peut en quelque sorte, déjà aiguiller votre interlocuteur vers des aspects de votre parcours plus que d'autres.

En soi : vous pouvez laisser le soin au recruteur d'interpréter des informations très générales ou déjà grâce au contenu du CV, proposer une lecture plus sélective de votre parcours, en attirant l'attention de votre lecteur sur certains points (que vous savez particulièrement défendre) grâce à l'ajout de précisions pertinentes. 

Il arrive parfois que suite à un entretien, nous nous disons que tel événement dans notre parcours n'a pas été abordé, et que pourtant il s'agissait d'informations qui auraient pu avoir un poids supplémentaire pour notre candidature. La raison de ce "loupé" est souvent simple : nous interprétons notre CV avec notre propre connaissance de notre parcours, mais rien ne permettait au recruteur de percevoir l'intérêt pour lui, de développer telle partie avec nous. 

La solution : procéder à une lecture critique de son CV et se demander pour chaque tâche, quelles compétences en lien avec le besoin peuvent être valorisées, puis si cela est pertinent améliorer leur présentation, par l'ajout de détails.

Prenons deux exemples :

Vous avez tenu ponctuellement dans une expérience précédente une position managériale, qui s'est exprimée à travers la prise en charge d'une équipe, sa formation et son suivi dans l'atteinte de ses objectifs.

Si vous laissez dans votre CV : "Formation d'une équipe", rien n'indique la nature des rapports entre vous et vos collaborateurs, et qu'il s'agissait surtout de management.

Deuxième exemple : vous postulez à un poste où la capacité à travailler en volume et en temps est une compétence très recherchée. L'une des tâches de votre parcours pourrait valoriser cet aspect. Cependant vous vous dites que celle-ci n'étant pas en lien direct avec ce qui vous sera demandé dans votre futur poste, rien ne justifie de plus la développer. 

Pour ne prendre qu'un exemple : vous avez réalisé une mission de prospection par téléphone. N'étant pas en lien avec le poste convoité, vous laissez "prospection téléphonique", pourtant le volume d'appels était considérable, pourquoi ne pas le faire comprendre à votre lecteur ?

A noter que sur l'ajout de détails et en particulier de chiffres : veillez bien sûr à respecter les informations de nature confidentielle pour vos précédentes entreprises ! 

En résumé quel travail effectuer ?

1. Listez les tâches réalisées dans votre parcours
2. Essayez de les traduire en termes de compétences (une même tâche révèle souvent plusieurs compétences).
3. Jugez de l'utilité de chaque compétence listée par rapport à l'offre.
4. En fonction, ajoutez sur les tâches correspondantes les précisions qui manquent pour valoriser la compétence visée (champ lexical en lien avec la compétence, résultats, détails chiffrés, etc).  

Voir également l'article : "Lettre de motivation : la force des mots"