jeudi 10 novembre 2016

Le CV, réponse directe au besoin du recruteur

Un accès rapide aux informations qui répondent directement au besoin du recruteur


Parmi les principes de rédaction du CV, celui-ci est capital.

Ce principe peut également être formulé comme ceci : moins le recruteur met de temps à la lecture de votre CV à déduire qu'il répond à ses besoins, plus votre candidature gagne en impact.

Voici quelques uns des critères à considérer pour répondre rapidement au besoin de votre lecteur :

  1.  La place de l'information : l'ordre d'arrivée d'un élément dans votre CV lui donne de la valeur. 

    L'exemple classique se trouvant dans le descriptif d'une expérience  : les premières tâches listées sont censées être en quelque sorte les plus représentatives de cette expérience. Autrement dit lorsque vous décrivez une expérience, listez les tâches les plus importantes en lien avec le besoin du recruteur, en premières positions. La limite de ce critère : celui-ci ne doit pas vous amener à des fantaisies en termes de présentation (place inhabituelle des rubriques, présentation des expériences ne respectant pas l'ordre habituel ante-chronologique, etc.)

  2. De ce critère se déduit l'importance de l'accroche, titre de votre CV, dont le rôle est de mettre en valeur en premier position, votre offre de service. Celle-ci gagne à être présentée sous forme de mots-clés. Elle présente les informations à retenir de votre profil (qui répondent au besoin du recruteur), le plus souvent constituée de plusieurs de ces éléments, le tout en 4-5 lignes maximum : intitulé de métier, nombre d'années d'expérience, formation, spécialité, compétences techniques, linguistiques, informatiques, qualificatifs sur votre personnalité, indication sur votre disponibilité immédiate, etc.
  3. Une forme générale ne freinant pas la lecture et l'accès au fond : le CV a ses structures classiques, rien ne vous empêche de vous en écarter, à l'exception des habitudes de lecture des recruteurs. L'originalité dans le graphisme ou dans la structure n'est permise que si elle poursuit l'objectif de mettre en valeur et de rendre plus lisible le fond, le contenu de votre CV.
  4. L'utilisation du champ lexical et du vocabulaire appropriés : dit autrement, plus vous parlerez la même langue que le recruteur, plus l'information empruntera les mots de votre interlocuteur, plus elle sera directe pour lui.
  5. L'effort d'interprétation/ de traduction : des tâches que vous avez réalisées dans votre parcours mettent implicitement en valeur le développement de plusieurs compétences.
    Exemple : formation d'un groupe = compétence pédagogique ou encore capacité relationnelle. Si la tâche est listée sans plus de précision : "Formation d'une équipe", vous laissez alors le soin au recruteur d'en déduire les compétences que vous avez pu développer à travers. L'ajout cependant de précisions, de détails sur cette tâche peut rendre plus explicite (plus facilement accessible) l'une ou l'autre des compétences associées que vous souhaitez mettre en valeur.

A consulter également : 

vidéo : "Verbaliser son CV"